bannière

Études en statistique

Hal Varian, économiste en chef de Google, prédit que le métier le plus "sexy" des 10 prochaines années sera celui de statisticien !

Selon le New York Times les statisticiens sont très recherchés. Ils se retrouvent aussi bien chez GoogleWall Street, que dans le domaine des biosciences.

Information sur les programmes d'études en statistique et les perspectives d'emploi


Carrières

Voici des exemples de carrières typiques à la suite d'études en statistique.

Professions accessibles à partir d'un baccalauréat en statistique:

Le profil Analyste-statisticien s’adresse à l'étudiant voulant mettre ses connaissances en mathématiques et statistique à profit dans des organismes gouvernementaux ou connexes, ou des centres de recherche. Les banques et agences de marketing sont aussi des employeurs possibles pour l'étudiant voulant devenir analyste-statisticien. Ce dernier fait souvent partie d’une équipe multidisciplinaire et dispense un soutien statistique varié. Puisque ce profil de carrière implique généralement l'analyse de divers phénomènes, une formation orientée vers l'analyse et l'interprétation des données est souhaitable. Chaque année, le gouvernement fédéral, via l'agence Statistique Canada, recrute des finissants au baccalauréat et maîtrise en mathématiques et statistique. Les centres hospitaliers universitaires sont aussi une voie intéressante, mais souvent méconnue, pour une carrière stimulante et gratifiante.

Flèche Haut Fermer

L’imposante quantité d’information circulant dans toutes les sphères de la société ouvre la voie à des carrières intéressantes en gestion de données. En effet, la validation et la manipulation de données sont des étapes cruciales à l’élaboration et à la validité des études à grande et petite échelles. Bien que ces professions ne soient pas l’apanage des statisticiens seulement, les compagnies n’hésitent pas à embaucher nos étudiants, qui allient aptitudes mathématiques, statistiques et informatiques. Dans ce contexte, le gestionnaire de bases de données se distingue par sa compréhension des défis de l’analyse de données et par sa maîtrise des progiciels d’analyse et manipulation de données spécialisés tels SAS ou SPSS. La plupart des grandes entreprises font appel à des gestionnaires de bases de données. Dans les entreprises à ressources plus limitées, un tel employé pourrait effectuer un mélange d’analyse et de gestion de données, combinant le présent profil et le profil d'analyste-statisticien.

Flèche Haut Fermer

Professions accessibles à partir d'une maîtrise en statistique:

Le profil statisticien est similaire au profil analyste-statisticien. En comparaison à l'analyste-statisticien, le statisticien professionnel est en charge de projets plus complexes et requérant une connaissance plus approfondie de la statistique et de ses techniques. Il a lui aussi des tâches variées et est impliqué, à différents degrés, dans toutes les étapes de la méthode scientifique. Plus particulièrement, le statisticien est appelé à :

  • aider à la planification de sondages et d'expériences;
  • aider à la collecte et à la manipulation de données;
  • analyser et interpréter des données;
  • diffuser les résultats des analyses.

Les statisticiens les plus qualifiés s'intéressent de plus à la compréhension approfondie et au développement de nouvelles techniques d'analyse de données. L'ordinateur, avec des progiciels statistiques spécialisés, est l'outil de travail principal du statisticien. De plus, ce dernier fait souvent partie d'une équipe multidisciplinaire puisqu'il analyse et modélise des données provenant d'un domaine substantif particulier (industrie/production/ingénierie, médical, commerce et gestion, gouvernement, biologie/écologie, sciences sociales).

Dans cette optique, le profil statisticien intéressera davantage l'étudiant qui désire poursuivre sa formation académique aux cycles supérieurs pour devenir un professionnel de haut niveau. Toutefois, un analyste-statisticien pourrait aussi très bien se qualifier comme statisticien après quelques années d'expérience sur le marché du travail, suite à un baccalauréat en mathématiques.

L'étudiant au baccalauréat s'intéressant à la carrière de statisticien essaiera en premier lieu d'approfondir et solidifier ses connaissances mathématiques et statistiques et puis à s'ouvrir sur divers champs d'applications. De plus amples renseignements sur la poursuite d'un programme de deuxième cycle en statistique se trouvent ici.

Flèche Haut Fermer


Perspectives d'emploi

Le bachelier en statistique fait bonne figure sur le marché du travail puisque la plupart des employeurs recherchent des individus intelligents qui ont une bonne connaissance fondamentale de la statistique, de solides compétences informatiques et un bon entregent (source: Société statistique du Canada). De plus, le programme de baccalauréat de l'UQAM permet d'obtenir l'accréditation A.Stat. de la Société Statistique du Canada, ce qui représente un atout important pour le marché du travail.

La majeure en statistique permet d'obtenir une excellente formation de base en statistique (permettant même d'obtenir l'accréditation A.Stat.), et de poursuivre sa formation dans un domaine d'application de la statistique, comme l'économie, l'informatique, la finance ou mêmes les communications. Cette combinaison d'une majeure en statistique avec une mineure dans un de ces domaines ouvre même les portes vers des études supérieures dans ces domaines.

La perspective d'emploi pour les étudiants possédant un diplôme de cycles supérieurs (M.Sc., Ph.D.) en statistique est excellente au Québec, et, plus généralement, partout au Canada et aux États-Unis. Selon Emploi-Québec, les mathématiciens et les statisticiens jouissent de perspectives professionnelles favorables pour 2009-2013, avec un faible taux de chômage (basé sur l'année 2008). Le salaire annuel moyen pour ce secteur d'emploi pour l'ensemble du Québec était, en 2005, de 78 000$ et de 82 000$ pour la région de Montréal. Notez qu'Emploi-Québec identifie le diplôme d'études supérieures en mathématiques ou en statistique comme une condition d'accès à la profession.

Nous vous invitons à consulter les pages des perspectives professionnelles du site Étudier à l'UQAM pour d'autres informations sur les carrières en mathématiques et statistique.

Pour en savoir plus sur l'état de la statistique.

Brad Efron, figure émérite en statistique de l'Université Stanford, commente ainsi en 2007 sur la place de la statistique aux États-Unis : 

« Nous avons tendance à percevoir le métier de statisticien comme une profession modeste, mais un siècle de croissance continue et une accélération marquée dans les vingt dernières années en ont fait une en pleine expansion. Ensemble, les départements de statistique et de biostatistique ont diplômé 600 étudiants au Ph.D. l'an passé, tous pouvant bénéficier de bonnes conditions d'emploi en industrie ou en académie ».

Le domaine biomédical est d'ailleurs un des secteurs identifiés comme étant le plus actif en statistique et le plus prometteur au niveau de l'emploi. Dans l'édition du 25e anniversaire de la revue scientifique Statistics in Medicine, Marvin Zelen de l'Université Harvard écrit en 2006 : 

« La biostatistique jouit présentement d'un développement sans précédent. Le besoin et la demande n'ont jamais été aussi grands. […] Le manque (de biostatisticiens) va empirer avec le temps puisque la demande continuera à augmenter et les ressources resteront insuffisantes. Un côté ‘positif' de cette situation est que les salaires continueront d'augmenter. »

Flèche Haut Fermer


Quelques informations en vrac

  • L'Association des statisticiens et statisticiennes du Québec (ASSQ) affiche fréquemment des opportunités d'emplois (voir rubrique Emplois).

    http://www.association-assq.qc.ca/
  • La Société statistique du Canada (SSC) offre un programme d'accréditation professionnelle (P.Stat., A.Stat.)

    Tel que lu sur le site de la SSC : « La Société statistique du Canada offre deux niveaux d'accréditation : Statisticien professionnel (P.Stat.) et Statisticien associé (A.Stat.). Ces qualifications indiquent à la collectivité élargie (statistique et non statistique) que leurs titulaires ont atteint un certain niveau de compétence professionnelle dans la compréhension et l'application des méthodes statistiques et qu'ils respectent certaines normes d'éthique.

    La qualification A.Stat. indique que son titulaire a complété un programme d'études équivalent à une majeure ou à un baccalauréat en statistique ou, dans certains cas exceptionnels, a fait la preuve d'une compréhension avancée de la théorie statistique et de son application. La qualification P.Stat. indique que son titulaire a les qualifications universitaires nécessaires et un minimum de six années d'expérience professionnelle dans l'application de la statistique. »

    http://www.ssc.ca/en/node/130
  • Davantage de renseignements sur la statistique et les carrières en statistique sont disponibles sur le site de l'American Statistical Association (ASA), l'une des plus importantes associations professionnelles de statisticiens.

    http://www.amstat.org/careers/index.cfm

Fleche Haut